22 février 2012

Aller au coiffeur.

Cette abominable faute de français cache en fait une réalité somme toute assez cruelle. Petits, on nous a martelé que la formulation correcte était "on va chez le coiffeur" . Mais perso, comme on dit "je vais aux putes", moi j'vais au Coiffeur aussi, ça se ressemble pas mal au final. Dans l'absolu, on y va se faire papouiller dans l'espoir d'être bien pendant voir même après, et on ressort de là bas très souvent déçu, en y ayant claqué une jolie petite somme (en plus de  l'impression de s'être fait sodomiser aussi, mais bon),... [Lire la suite]