Aaaaaaaaaaaaaarg !!

 

Gruuuumf !

Niourf !

Bon, pour ne rien vous cacher, je suis actuellement en pleine crise d'herpès labial.

Et toujours pour ne rien vous cacher, ça me fait grave chier.

C'est une espèce de mélange d'énervement, de honte, de douleur,de peur , de fatigue et de lassitude.

 

honte

De honte parce que l'herpès est lourdement chargé, comme le serait la chaude pisse.C'est bien souvent génital, honteux, synonime de mauvaise vie, de légèreté, de fille de joie, de pute, de saleté... Avoir de l'herpès c'est honteux car ça nous fait passer pour une mauvaise personne, vicieuse, qui finalement a été punie de sa pervesité.

Non ?Alors pourquoi quand je raconte que j'ai de l'herpès labial la question la plus souvent posée c'est "t'as sucé qui qui en avait ?" Et le malaise quand je précise que j'avais 9 ans lors de ma première crise...

Non, je n'ai sucé personne à neuf ans. Et la majorité de ceusse et celles qui en ont non plus.

 

j_ai_peur

De peur parce que l'herpès c'est très contagieux, que c'est à vie, que ça fait mal, que ce n'est pas bénin. L'herpès se "donne" , se refile facilement au détour d'une bise, d'un postillon, d'un baiser , d'une lèchouille ... Et que je pense en permanence à mon mari, ma fille, mes amis. Que je me prive de contact avec eux, que je stresse comme une malade au moindre bouton, à la plus petite rougeur sur ma fille. Je me surveille, je me lave les mains 15, 20, 30 fois par jour, chaque fois que je frotte mon visage, que je lèche mon doigt.Ca frise la paranoïa, mais rien que de représenter ce risque pour les gens que j'aime, je me sens coupable.

 

enervement_tocarde

De douleur parce que oui, ça fait mal. Ca brule, ca gratte, ca chatouille, ca pique. C'est auto-contagieux, on peut se contaminer soi même.Des mains qui tripotent et torturent le petit bouton chatouilleur, qui vont frotter un oeil qui pique et voilà, c'est foutu. Et de l'herpes oculaire c'est aussi agréable que d'avoir du sable dans l'oeil, puisque c'est l'impression que ça donne toute la durée de la poussée, c'est risquer des lésions définitives de l'oeil, c'est augmenter les risques de contamination aux autres parties du corps (génital le plus souvent, mais aussi nez, mains, peau, muqueuses...), puisqu'en cours de crise, larmes, morve et salive sont porteurs du virus.

 

fatigue_lutter

De fatigue car l'herpès c'est à vie, ça s'installe dans un ganglion , ça pope a chaque coup de fatigue, de stress, une grosse émotion positive ou négative et me voilà fleurie de petites vésicules rosées autour des lèvres , l'oeil larmoyant et rougeoyant et les ganglion enflés . Que l'infection dure une bonne semaine au bas mot, et ça me fatigue.

 

50254_304128701973_4812_n

D'énervement car je me sens seule et désoeuvrée, à prêcher dans le vide depuis des années, à informer les autres que la contamination et l'expansion de ça, c'est notre affaire à tous: ce que vous appelez "bouton de fièvre" les cocottes, C'EST de l'herpès !

Combien de fois ai-je vu des "copains/copines" , la gueule fleurie de pustules discrètes, claquer de gentilles bises aux autres et répéter en boucle "c'est rien c'est un bouton de fièvre", ignorant eux même de la connerie qu'ils faisaient.

Ben merci du cadeau ! C'est à vie qu'on se la traine ta merde !

Et l'herpès c'est bien contagieux comme il faut ! Et refuser de voir la vérité en face c'est s'exposer à pas mal de merde en plus. J'ai eu la chance que ma mère m'emmene voir une dermatologue dès la première poussée, qui m'a bien expliqué les choses, mais combien d'entre vous, pauvres petits lecteurs ignares, savez réellement ce que vous risquez à négliger ainsi vos petits boutons ?

Rien que l'auto inoculation c'est la merde ! On peut en choper partout( comme expliqué plus haut), on peut en refiler à tout le monde et partout aussi. L'herpès localisé dans le nez ou les yeux peut remonter jusqu'au cerveau, causer des troubles graves . Je ne vous conseille pas d'aller chercher sur google des photos, c'est difficilement supportable, même pour moi qui contemple régulièrement ma gueule boursouflée dans le miroir.

Donc oui, je suis en rogne de subir à intervalles régulières les assauts infectieux et contagieux de cette plaie à cause d'autres personnes qui me l'ont refilé plus jeune, qui n'ont pas fait gaffe, qui ne le savaient peut être même pas, qui ont continué a vivre comme si de rien était de nombreuses années, qui continuent peut être encore, et que plein, plein d'autres personnes le font encore, en toute innocence, qu'on est pas informé, on s'en fout, c'est qu'un bouton de fièvre...

 

Lassitude

De lassitude car à chaque fois c'est la même chose, je grogne, je râle, je rouspete et je sors ma tenue de porte parole et d'informatrice contre l'herpès, mais à chaque fois ça ne sers à rien ou presque, que de toute façon il n'y a pas de traitements, juste de quoi un peu soulager et écourter la crise, que je m'y trainerais jusqu'à ma mort, que quoi que je fasse je contaminerais des gens, que rien ne changera en fait.

Mais vous au moins qui m'avez lu peut être jusqu'au bout, vous saurez, vous ferez gaffe, vous préviendrez les autres que s'ils vous collent une bise avec la gueule pleine de vésicules vous leur collez votre main dans la une partie non contagieuse de leur anatomie, de façon violente et immédiate.

Sinon je vous embrasse très très fort avec tout mes petits virus bien dégueu méchant !